Le dossier

Introduction

Décider à la majorité n'a rien de simple. Par exemple, si on demande aux votants de classer trois propositions (A, B et C) par ordre de préférence, alors il est possible qu'en même temps, une majorité de votants préfère A à B, qu'une autre préfère B à C et qu'une autre préfère C à A. Ce paradoxe a été énoncé par Nicolas de Condorcet au XVIIIème siècle.

Kenneth Arrow pousse l'analyse et aboutit à un résultat plus radical en 1951, avec le théorème d'impossibilité qui montre qu'il n'existe pas de système de vote par classement "parfait", c'est à dire capable de concilier un nombre réduit de critères fondamentaux.

Étudiés plus récemment, les systèmes de vote par notation dans une échelle de valeurs, et parmi eux le Vote de Valeur présenté sur ce site, ne s'appuient pas sur un principe de classement. Ces systèmes par notation échappent ainsi au théorème d'impossibilité d'Arrow, et respectent les principaux critères d'évaluation des systèmes de vote.

Toutefois, le Vote de Valeur ne respecte pas le "critère de majorité", selon lequel un candidat classé premier par plus de la moitié des électeurs doit être élu. A première vue, ce critère paraît naturel. Mais prenons l'exemple d'un candidat fortement apprécié par 51% des électeurs et fortement rejeté par les 49% restant, cela fait-il de lui un meilleur candidat que celui qui serait modérément apprécié par tous ? C'est ce que prétend le critère de majorité.

Notre position sur cette question fondamentale est très claire : le système de vote est au service de la cohésion de la démocratie, à ce titre, il doit favoriser le candidat qui incarne le rassemblement au détriment de celui qui cristallise les oppositions et les conflits. C'est ce que fait le Vote de Valeur.

Cette section fournit une étude du Vote de Valeur. Vous y trouverez :

  • une comparaison avec les autres grandes familles de systèmes de vote,

  • une analyse du Vote de Valeur au regard des critères d'évaluation reconnus des systèmes de vote,

  • une étude de la mise en œuvre d'un tel système validant sa faisabilité à l'échelle d'une démocratie,

  • des références bibliographiques.

Si vous trouvez une erreur ou une imprécision dans cette étude, nous vous serons très reconnaissants de nous les signaler : contact@votedevaleur.org.

Si vous souhaitez réagir publiquement à cette étude, n'hésitez pas à le faire via le forum de discussion dédié au Vote de Valeur.

Dernière mise à jour : le 04 juillet 2011.